La martingale piquemouche à la roulette

La martingale piquemouche à la roulette

La martingale Piquemouche fait partie des stratégies de roulette très populaires permettant d’optimiser vos chances de gagner, cette variante est la moins risquée et permet de gagner de petits montants. La martingale pique mouche est intéressante si vous êtes un joueur prudent qui souhaite réaliser de petits gains sans trop prendre de risque, elle l’est beaucoup moins si vous êtes plutôt du genre gambler à risquer de gros montants pour gagner gros quitte à en perdre une partie.

Si vous connaissez le principe de la martingale classique, vous n’aurez pas plus de mal à la mettre en place, la méthode de la martingale piquemouche convient parfaitement aux débutants tout comme aux joueurs plus expérimentés, elle ressemble beaucoup à la version classique avec toutefois quelques différence notables :

  • Dans cette variante, le joueur devra doubler sa mise non pas à chaque tour perdant mais seulement au bout du troisième tour perdant consécutif.
  • Le joueur recommence à une unité quand il gagne, ainsi, quand vous remporterez un tour, la mise redevient celle misée au départ.

 

Avantages et inconvénients de la martingale piquemouche

La martingale Piquemouche a l’avantage premier de présenter bien moins de risque de perdre beaucoup que les autres variantes car la mise n’augmente pas dès le début et la montée est beaucoup plus lente et progressive. Cela vous permet donc de limiter vos pertes au maximum. En revanche, l’inconvénient est que les gains seront assez faibles, et que la méthode nécessite beaucoup de temps pour être fructueuse. De plus, il faudra forcément gagner deux fois d’affilé pour obtenir des bénéfices en cas de perte successive, un coup gagnant ne permettra pas de reprendre l’avantage.

Cette technique se joue sur des chances simples : Noir / Rouge, Manque / Passe ou Pair / Impair, ainsi, tout le monde peut l’utiliser sans même connaître les autres paris à la roulette.

Démonstration de l’utilisation de la martingale Piquemouche

Simulation de la martingale Piquemouche sur une mise simple:

 

    • Premier coup, vous misez 1€ sur le rouge , le noir sort, vous perdez

 

    • Deuxième coup, vous misez 1€ sur le rouge, le noir sort vous perdez

 

  • Troisième coup, vous misez 1€ sur le rouge, le noir sort, vous perdez

Vous avez perdu 3 fois consécutives, vous êtes à -3€, il faut désormais doubler votre mise.

 

  • Quatrième coup, vous misez 2€ sur le rouge, vous gagnez

Vous recommencez donc à la mise initiale car vous avez gagné.

 

  • Cinquième coup, vous misez 1€ sur le rouge, vous gagnez

En imaginant une succession de 3 coups perdants d’affilé et deux coups gagnants consécutifs au quatrième et cinquième coup, vous êtes à 0€ sur la balance alors que vous avez perdu un plus grand nombre de fois que vous n’avez gagné. Cela démontre bien que la martingale pique mouche a de faibles risques de vous ruiner rapidement. Cependant, cela démontre aussi que les gains sont très faibles et que pour gagner, il faudra surement obtenir plusieurs gains consécutifs.

Une autre optimisation de cette méthode consiste à garder la mise courante après un gain, dans notre exemple du dessus, le joueur aurait donc pu garder 2€ de mise au cinquième coup, il aurait été en positif après sa victoire du cinquième coup. Cependant, cette optimisation permet de gagner plus facilement des gains, mais elle est aussi plus risquée, c’est donc à vous de savoir si vous souhaitez prendre plus de risques pour gagner ou non.

Les commentaires sont clos.